Appel à contributions : notre charte éditoriale

 

Le Master 2 Création éditoriale multi-supports de l’université Paris-Sorbonne s’est une nouvelle fois constitué en maison d’édition : Les Nouveaux Corps. Le thème proposé cette année, « Métamorphoses », nous a encouragé·es à ancrer notre réflexion dans la réalité de notre société contemporaine et plus précisément à étudier l’impact de cette dernière sur les corps des individus qui la constituent. Une question centrale s’est posée : quelles métamorphoses vivons-nous dans nos chairs en 2018 ? Un livre naîtra de ce questionnement et sera présenté au public à l’occasion du Salon du Livre de Paris en mars 2019. Il sera ensuite diffusé dans sa version numérique à partir de mai 2019. Un appel à contributions a été lancé afin de découvrir les trente auteurs ou autrices qui viendront nourrir cet ouvrage. La présente charte expose les consignes à suivre pour toute contribution.

 

  1. Le thème de l’ouvrage

Nous souhaitons proposer un ouvrage qui explore par le biais de transformations corporelles imaginaires les relations entre corps et société. Ces transformations seront évoquées par des contributions textuelles de diverses natures, mais également par des illustrations. Métaphoriques, imagées et radicales, les métamorphoses humaines  révèleront des pressions sociales, libérations, injonctions et progrès réellement vécus ou ressentis dans nos corps, et l’histoire de ces transformations pourra faire émerger certains grands enjeux de notre monde contemporain, comme les perturbateurs endocriniens, les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM), la pollution, le véganisme, la chirurgie esthétique ou réparatrice, le tatouage, la marchandisation du corps, le culturisme, les prothèses, les nouvelles technologies, etc.

Le but est d’opérer, par le biais des textes et illustrations, une critique sociale de notre monde, positive ou négative. Véritables miroirs déformants de la société, les métamorphoses reflètent l’impact des évolutions sociétales du XXIe siècle dans nos chairs.

 

  1. Consignes éditoriales

Transformation soudaine ou progressive, volontaire ou imposée, déjà effectuée au commencement du texte ou donnant lieu à une véritable scène de mutation, nous vous laissons une grande liberté. Il s’agit surtout d’évoquer la question de notre corps dans un rapport intime, imaginaire et fantasmagorique aux évolutions de la société moderne, au-delà des images préconçues ou facilement admises. La métamorphose sera liée à un état de société, ou à un état d’âme du personnage vis-à-vis de la société.

L’agent de transformation sera ainsi un processus,  une donnée nouvelle ou un phénomène de la société moderne liés au corps, perçus d’un oeil bienveillant, critique ou revendicateur. Vous pouvez imaginer un personnage confronté à un changement corporel, à une étrangeté du corps imposée par la société ou bien un personnage qui cherche lui-même un changement d’apparence, fonctionnel ou identitaire.

 

Les prérequis

Pour être sélectionnées, les contributions devront répondre à plusieurs critères.

D’abord, le récit devra s’ancrer dans le réel, dans la société contemporaine, tout en partant de transformations corporelles imaginaires et allégoriques. D’autre part, la métamorphose ne se limitera pas à un changement intérieur, elle devra être visible et radicale physiquement.

 

La forme

Pour dénoncer ou encenser le sort réservé à nos corps aujourd’hui, nous vous proposons d’explorer de nouvelles façons de représenter le corps sans contrainte de forme. Nous acceptons toutes les formes de contributions, de la nouvelle à la pièce de théâtre en passant par la poésie et la bande dessinée.

 

Le ton

Puisque les conclusions sociales qui doivent être tirées des métamorphoses présentées peuvent être aussi bien positives que négatives, selon l’appréciation de l’auteur, le ton est libre. Il peut aller du sarcasme à la farce, en passant par le tragique, tant que le fond stylistique repose sur la métaphore.

 

Le style

L’idée est d’évoquer corporellement des transformations, progrès ou pressions sociales. Ainsi, nous encourageons vivement le recours aux figures stylistiques de l’image (métaphore, allégorie, synecdoque, etc.). Le regard posé sur la société devra être juste et fin, et devra être dénonciateur, revendicateur ou élogieux. Glissez-vous dans la peau de ce nouveau corps !

 

Envoyez-nous vos contributions avant minuit le 23 novembre 2018 (10 000 signes espaces comprises maximum pour les textes) à l’adresse : edito.lesnouveauxcorps@gmail.com.

 

Nous avons hâte de vous lire !

 

Les Nouveaux Corps Éditions

La Team Édito

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s